Chaque Canette Compte /Eco emballage
Bcme not found Bcme not found

POINTS DE VENTE : "MARCHÉ DES CANETTES : Appel aux distributeurs"

Avec 4,3 milliards de canettes remplies en 2012, il serait dommage de casser la dynamique du marché français  des boîtes boissons, en progression de 3,3 % par rapport à 2011. C'est, en tout cas, l'avis de Sylvain Jungfer, délégué général du MPE (Beverage Can Makers Europe).
"le marché français de la canette a été multiplié par deux en 20 ans et pèse 3 Mds€ dans le chiffre d'affaires total des boissons rafraîchissantes sans alcool (BRSA) et 1,3 Md€ dans celui des bières", rappelle ce dernier. Les ventes de boissons énergisantes affichent jusqu'à une croissance de 12 % en 2012. Une montée en puissance qui pourrait, toutefois, rencontrer quèlques obstacles. La taxe soda, en vigueur depuis le 1er janvier 2012, doublée de conditions météorologiques défavorables, a freiné la consommation des BRSA Le marché a perdu 4,5 %. Et si la canette reste le conditionnement qui résiste le mieux à la crise-elle représente 20,2 % de parts de marché en
grande distribution - la loi visant à interdire le bisphénol A dans les contenants alimentaires, applicable en 2015 pourrait impacter négativement le segment.

PISTES DE CROISSANCE
Dans un tel contexte, le MPE, soucieux de soutenir ce marché en pleine expansion publie son livre blanc un recueil de préconisations à l'attention des industriels et distributeurs.
Parmi les dix pistes de croissance proposées par la fédération,la diversification des formats disponibles en GMS arrive en tête. "En 2002, l'idée forte était de développer Ie choix des produits pour répondre aux goûts de tous. En 2012, nous avons adapté notre offre à tous les moments de consommations", précise Sylvain Jungfer. L'an dernier, une centaine de nouvelles boîtes ont ainsi été lancées mais peu d'entre elles se sont retrouvées dans les
rayons des hypermarchés. "Les distributeurs se cantonnent trop aux formats traditionnels A savoir, le 33 cl et, à la marge, les canettes de 50 cl pour certaines bières spéciales", déplore le délégué général qui recommande plutôt l'installation d'espaces dédiées aux achats d'impulsion en magasin et un merchandising adapté à la saisonnalité des produits ll réclame, également, un renforcement de la pression promotionnelle, peu présente sur ce type de boissons. Rappelant aux distributeurs que le marché des canettes représente un facteur important de ventes additionnelles. Un atout non négligeable par temps de crise.