Chaque Canette Compte /Eco emballage
Bcme not found Bcme not found

ED EMBALLAGE DIGEST PACKAGING : L'itinéraire d'une boîte-boisson en 60 jours

Le pourcentage des canettes en acier est passé de 95% à 80% de notre production depuis 2012 » reconnaît  Patrice Colin, directeur de la Brasserie de Champigneulles. La raison ? Lacier est confronté à la concurrence de l'aluminium, plus léger malgré un coût de revient identique, répond-t-il.
En France, environ deux canettes sur trois sont fabriquées à partir d'acier alors qu'en Europe, 80% sont en aluminium ! Cela est dû à la culture francaise attachée à la sidérurgie et aux aciéries, notamment dans le bassin Lorrain, selon le CIE Boîte Boisson.
Mais qu'elle soit en acier ou en aluminium, la canette se recycle.
Aujourd'hui, 2 boîtes sur 3 sont recyclées et l'objectif est d'arriver en 2015 à 4 sur 5. Un objectif réalisable avec l'aide de la filière boîte boisson qui est très organisée, du transformateur au consommateur. Les producteurs de canettes (Ball Packaging Europe, Rexam et Crown Bevcan Europe) et les fournisseurs de matières premières (ArcelorMittal pour l'acier et Constellium pour l'alu) avec les conditionneurs participent à ces résultats. Comme l'illustre l'itinéraire d'une boîte fabriquée à partir de l'acier produit par Arcelor Mittal, puis transformé par Crown sur son site de Custines en Lorraine et remplie à la Brasserie de Champigneules, la plus ancienne brasserie française qui, située à quèlques encablures du site de Crown, l'acheminera ensuite vers les points de distribution et les points de vente.
Après leur consommation, et grâce aux actions de communication du GIE LA Boite Boisson, les canettes seront récupérées, triées et recyclées. L'itinéraire n'aura pris que 60 jours !
L'usine lorraine de Crown produit 4 millions de boîtes par jour sur trois lignes dont une très récente. La cadence de production peut atteindre 3500 b/minute. L'usine réalise en interne les clichés et mélanges des encres pour les décors. Crown privilégie en priorité les marchés de marques propres et les marques distributeurs de la région.
La fabrication s'effectue en 9 opérations. 
A partir d'une bobine de tôle d'acier, la presse découpe des coupelles d'une épaisseur de 2,3 mm qui sont ensuite embouties et étirées (pour une épaisseur de moins dè 70 microns).

Des canettes bien contrôlées
«La production de la Brasserie de Champigneules devrait passer cette année de 3 à 3,5 millions d'hectolitres, portée par les marques distributeurs» indique Patrice Colin, directeur L'atelier de conditionnement comprend 3 lignes pour les boîtes (et 2 pour les bouteilles verre) Normal, la boîte représente 70% du conditionnement Le format 33cl capte 75% des volumes, le 50cl 20% et les 5% restants les 44 cl La ligne de remplissage des canettes est composée d'un depalettiseur (avec caméra de contrôle - moins de 1% de rejet), d'un poste de rinçage (eau stérile), d'un de remplissage, de sertissage, de pasteurisation, de mise en ligne et de marquage et étiquetage Les boîtes sont ensuite retournées, soufflées et à nouveau retournées Le regroupage et la mise sous film, carton ou barquettes se fait sur une machine à deux voies avec re-pesage de contrôle en fin de ligne avant palettisation (convoyeur Gebo Cermex) pour terminer par un houssage de protection - épaisseur d'un cheveu) jusqu'à la hauteur souhaitée par le client (de 15 cl à 58,6 cl). Puis la boîte est rognée (cisaillage) à la bonne hauteur pour le reste du process, s'en suit alors un nettoyage par rinçage à l'eau et à l'eau déminéralisée et le séchage. Lin couché vernis incolore ou blanc est alors appliqué sur la boîte acier avant l'application du décor Jusqu'à 8 couleurs). Les canettes décorées reçoivent un vernis protecteur sur le fond et sont transférées par convoyeur vers un four où l'encre est polyménsée, un revêtement spécial est ensuite appliqué à l'intérieur afin de constituer une protection barrière entre le métal et le produit qui a son tour sera polymérisé par chauffage au four. La canette passe alors au stade de la formation du col et du rebord avant le sertissage du couvercle après remplissage chez le client A chaque étape de la fabrication, des caméras contrôlent toutes les opérations et éjectent les boîtes non conformes.
Aujourd'hui, la canette, qui a perdu 30% de son poids en 20 ans, peut être refermable, offrir pour les bières une pression identique à celle d'un bar, s'ouvrir totalement ou prendre la forme d'une bouteille.
Le succès de la boîte s'explique par la surface de communication 360° qu'elle permet avec la possibilité d'utiliser des techniques d'impression et de personnalisation multiples : encre tactiles, encre thermochromique,
impression HD, soft touch, embossage et débossage...
Avec les 850 sites qui ont participé aux 425 événements au cours desquels 5 000 kits de récupération ont été distribués, plus de 10 050 000 canettes ont pu être collectées, à ce jour.
En novembre 2013, le CIE boîte Boisson a signé un pilote avec Ecoemballages pour un partenariat sur une extension de Chaque Canette Compte en France.