Chaque Canette Compte /Eco emballage
PROJET DE CONSIGNE DES EMBALLAGES :   LES PROFESSIONNELS DE LA CANETTE  VEULENT RAPPELER LEUR ENGAGEMENT POUR LE RECYCLAGE  ET PARTICIPER A LA CONSULTATION EN COURS Bcme not found

PROJET DE CONSIGNE DES EMBALLAGES : LES PROFESSIONNELS DE LA CANETTE VEULENT RAPPELER LEUR ENGAGEMENT POUR LE RECYCLAGE ET PARTICIPER A LA CONSULTATION EN COURS

Dans le cadre de l’élaboration de la Feuille de Route Économie Circulaire (FREC) du Gouvernement, les professionnels de la canette, réunis au sein de La Boîte Boisson, qui fait partie de Metal Packaging Europe, expriment leur volonté de participer aux réflexions en cours, en particulier axées sur la consigne et visant à renforcer le recyclage des emballages boisson. 
Ils tiennent à partager leur engagement et leur solide expérience en la matière.

77% des emballages métalliques recyclés en France

D’après le dernier rapport de l’Ademe de juin 2017 sur la valorisation des emballages en France (chiffres 2015), 77% des emballages métalliques sont recyclés. Un chiffre en hausse de +50% en 15 ans (2000-2015) grâce aux efforts de tous les acteurs de la filière. Aussi, contrairement aux chiffres actuellement en circulation et mal interprétés, les emballages métalliques affichent un très bon taux de recyclage.

Il faut également souligner que les emballages métalliques représentent moins de 5% du tonnage des emballages non recyclés actuellement, le reste étant constitué des autres matériaux (source Ademe chiffres 2015). Dans ce contexte, les professionnels de La Boîte Boisson appellent à ne pas stigmatiser certains emballages par rapport aux autres : tous les emballages doivent être pris en compte dans le cadre de la réflexion sur la consigne.

Emballages boisson et consigne :
des points de vigilance à considérer avec attention

La création ou l’expérimentation de nouveaux systèmes pour accélérer la collecte d’emballages boisson doit être étudiée avec attention pour ne pas mettre en danger un système établi de longue date et ne pas pénaliser le consommateur. Les professionnels de La Boîte Boisson mettent notamment en exergue certains points de vigilance à considérer lors de ces travaux :

Attention à ce que le nouveau système de consigne ne soit pas trop complexe et cher à mettre en œuvre et ne déstabilise pas l’équilibre technico-économique des centres de tri de collecte sélective, qui s’appuient désormais sur la revente des matériaux, notamment du métal, pour contribuer à rentabiliser leurs investissements. Faciles et économiques à extraire des autres déchets ménagers, les canettes constituent une source de revenus significative pour ces structures, la plupart propriétés de collectivités.

Attention à ne pas considérer la consigne comme une solution aux déchets sauvages. Les pays dans lesquels les emballages boissons sont consignés n’ont généralement pas vu leur quantité de déchets sauvages diminuer. Par ailleurs, il convient de rappeler que les emballages boissons ne représentent que 0,45% de ces déchets ! (Moyenne calculée sur la base de la méthodologie par comptage par unité de déchets abandonnés. Etude viennoise ARA AG, 2003)

Attention à bien analyser les effets de la consigne dans les autres pays l’ayant adoptée. La situation est différente entre un pays qui n’a connu que la consigne et un autre comme la France, où un autre système fait déjà ses preuves même s’il doit accélérer sa mue.

Attention à ne pas compliquer la vie du consommateur. 76% des consommateurs disent déjà jeter leur canette dans la poubelle dédiée au tri des emballages (Source enquête CSA 2017 pour La Boite Boisson). Ils devront changer leurs habitudes car il leur faudra multiplier les poubelles de tri différenciées à domicile. Pourtant, les mètres carrés des habitations ne sont pas extensibles. Un vaste plan d’éducation et d’explications devra être mis en œuvre.

Attention à la faisabilité de la mise en œuvre sur les points de vente. Les modes d’achat ont évolué avec le déplacement vers les centres-villes dans de petites surfaces plutôt que des hypermarchés et avec le développement des achats alimentaires par internet, ce qui change totalement le schéma de la mise en place de consigne sur les points de vente.

La boîte boisson : au cœur de l’économie circulaire

La boîte boisson présente un atout indéniable sur le plan environnemental qui l’ancre parfaitement dans une boucle efficace d’économie circulaire : elle est recyclable à l’infini, sans que le métal dont elle est constituée, aluminium ou acier, perde ses propriétés mécaniques intrinsèques (malléabilité, solidité, aspect, etc.) et ce, quel que soit le nombre de cycles de recyclages effectués !

Plus le taux de recyclage de la boîte boisson est élevé, plus son empreinte carbone est faible. Chaque boîte boisson recyclée permet, en effet, de réaliser des économies en termes de matières premières (bauxite, minerai de fer) d’énergie (de -75% à -95%), d’eau (jusqu’à -40%), de CO2 rejeté (1 tonne de canettes recyclée = jusqu’à 9 tonnes d’émissions de CO2 économisées), etc.

Emballage le plus recyclé au monde, la canette emprunte un circuit de collecte bien rôdé en France, facile à mettre en place et qui s’inscrit parfaitement au cœur de l’économie circulaire : il ne faut en moyenne que 60 jours à une canette mise sur le marché pour être recyclée en canette ou dans l’industrie aéronautique ou automobile par exemple.

Un engagement efficace et de longue date en faveur du recyclage

Pour renforcer le recyclage des canettes en France, les professionnels du secteur restent mobilisés et s’appuient sur les deux piliers que sont leurs programmes axés d’une part sur la consommation à domicile et d’autre part sur la consommation hors domicile.

Pour développer le tri hors domicile, les professionnels ont créé un dispositif unique en son genre dans le domaine de l’emballage : « Chaque Canette Compte ». Ce programme, lancé il y a déjà 8 ans en France a acquis un large spectre d’expériences dans le recyclage hors foyer et permet de faire évoluer le comportement des consommateurs à travers la présence de collecteurs sur les lieux de travail et de groupes de bénévoles pour collecter les boîtes boisson sur les grands événements. Ainsi, depuis son lancement, 14 000 boxes de collecte ont été données gratuitement à 44 partenaires à travers toute la France, issus de l’économie sociale et solidaire et du monde des start-up. Plus de 2 000 sites couvrant la totalité du périmètre hors foyer sont équipés en permanence de ces box (écoles, lieux publics, entreprises…) et près de 700 événements ont été couverts dont les plus prestigieux comme les 24H du Mans, Le Tour de France, La Braderie de Lille ou encore Paris Games Week…

Depuis son lancement en 2010, ce programme a permis de sensibiliser plus de 13 millions de Français au recyclage des canettes et de recycler 55 millions de canettes (équivalent à 1 000 tonnes de métal), économisant ainsi jusqu’à 9 000 tonnes d’émission de CO2. Il a reçu le soutien de Citeo et de Coca-Cola France.

Par ailleurs, en tant que membres du Projet Métal porté par le Club de l’Emballage Léger en Aluminium et en Acier (CELAA), les professionnels de la filière travaillent en lien étroit avec les centres de tri pour extraire les canettes des déchets ménagers. Ils contribuent à les équiper en séparateurs à courant de Foucault pour trier les canettes en aluminium, et les collecter pour recyclage. En ce qui concerne les canettes en acier toutes les canettes collectées sont extraites par bande magnétique et recyclées à 100% : une boucle efficace et bien organisée.

À propos de La Boîte Boisson

L’industrie de la canette est représentée en France par La Boîte Boisson, qui fait partie de Metal Packaging Europe (MPE).
La Boîte Boisson est une structure au service de l’ensemble de la filière, allant du fabricant d’emballages au consommateur en passant par les remplisseurs et les distributeurs. La Boite Boisson joue également un rôle d’information et de contact privilégié auprès des partenaires institutionnels et des Pouvoirs Publics. La Boîte Boisson, représentant les trois principaux producteurs d’emballages boisson en Europe que sont Ardagh Group, Ball Packaging Europe et Crown Bevcan Europe, ainsi que pour la France les fabricants de métaux ArcelorMittal et Constellium, a choisi depuis plusieurs années d’orienter ses priorités vers le développement durable, avec pour objectif de faire mieux connaitre à ses partenaires et clients les atouts de la fameuse boîte boisson.
Engagé pour le développement du recyclage, les professionnels de La Boîte Boisson ont lancé, en mars 2010, un vaste programme baptisé « Chaque Canette Compte ». L’objectif : faire savoir que la boîte boisson est recyclable à l’infini et développer le tri hors domicile.
La filière des canettes joue un rôle économique clé en France. Elle représente 4 000 emplois directs et indirects répartis dans 28 usines et centres de Recherche et Développement sur tout le territoire. Elle a investi ces 4 dernières années plus de 250 millions d’Euros en créant de nouvelles lignes de fabrication, en modernisant les sites existants et en investissant dans des centres de recherche et développement.