Chaque Canette Compte /Eco emballage
  • bellerose

Une brasserie régionale qui croit à la boîte

Qui a dit que la boîte boisson était l’apanage des grandes marques de bières ? Preuve en est, après les bières corses de la Brasserie Pietra, la Bière de l’Ouest ou encore la Blanche Hermine de la Brasserie Lancelot, deux bières bretonnes dévoilent ces jours-ci leur emballage métallique : la Celtika 8.8 et la Sant Erwann, toutes deux provenant de la Brasserie de Bretagne. Interview de Jean-François Istin, son dirigeant.

Quelle est la genèse de ce lancement de produit ?
Revenons deux ans en arrière. Dans la perspective de fêter les 10 ans de la brasserie, nous avons décidé de créer une nouvelle bière, notre dixième, sous le nom Celtika 8.8. Une bière blonde triple inspirée des bières belges du type Duvel ou Chimay. Pour l’occasion nous avons créé tout un concept autour de la marque avec un verre original en forme de corne, une légende celtique, une chanson et même un clip vidéo consultable depuis un téléphone portable en photographiant le code 2D imprimé sur le pack. Initialement, la Celtika n’était conditionnée qu’en bouteille 75 cl. Devant le succès rencontré auprès des consommateurs - elle a remporté la médaille d’or du public au Mondial de la Bière en octobre 2009 à Strasbourg –, nous avons décidé de la rendre disponible dans d’autres conditionnements à savoir la bouteille 33 cl vendue en tripack et la boîte 50 cl.


Pourquoi le choix de la boîte 50 cl ?

Elle manquait à notre gamme. De plus, c’est un produit qui fonctionne très bien, particulièrement avec des bières fortes, ce que montrent les panels, et qui s’adapte à différents circuits depuis les magasins de proximité jusqu’aux grands hypers. Parmi notre offre riche de 10 bières, la Celtika est certainement celle qui se prête le mieux à ce conditionnement et ce, dans une optique de large diffusion au delà de la Bretagne et du Grand Ouest. Dans quelques semaines, nous sortirons également dans cet emballage la Sant Erwann, notre bière d’abbaye 7° aux 7 cérales. Ces deux produits seront positionnés sur un créneau plutôt haut de gamme avec un prix de vente consommateur de 1,80 €.


Comment procédez-vous pour le conditionnement en boîte ?

Nous avons eu l’opportunité de faire conditionner ces bières par la Brasserie Duyck. Concrètement, elles sont brassées sur notre site de Trégunc (29) puis expédiées en citerne de 250 hl à Jenlain (59) pour conditionner 50 000 boîtes. Au départ, pour chaque marque, nous avons fait fabriquer un stock de 150 000 boîtes décorées ce qui équivaut à 3 cycles de production.


Des quantités conséquentes…

Oui toutefois, le marché devrait être à même de les absorber. Avec la Celtika 8,8 nous sommes référencés dans toutes les enseignes du grand Ouest, soit un total de près de 1 000 points de vente, et nous participerons à une opération nationale chez Auchan à l’occasion de la Saint-Patrick. Les premières rotations de la boîte Celtika 8.8 nous ont conforté dans nos choix. Quant à la Sant Erwann, elle participera à de nombreuses opérations bretonnes cet été en grande distribution.


LA BRASSERIE DE BRETAGNE

Depuis 10 ans, la Brasserie de Bretagne est le fruit de la reprise par deux associés, Jean-François Istin et Hervé Corbel, des brasseries bretonnes Britt à Trégunc (29), Dremwell à Tréguier (22) et Celtik à Cléguérec. (56). Installée à Trégunc, cette entreprise de 25 personnes a brassé en 2009 20 000 hl, ce qui en fait la première brasserie bretonne devant Lancelot et Coreff, et la 7ème brasserie française. L’an dernier 60 % de sa production était écoulée en grande distribution (+ 15 %).
www.brasseriedebretagne.com
www.celtika.eu
 

 

 

« Article précédent

Red Bull rejoint Burn au rayon spiritueux

Article Suivant »

Lipton Ice Tea : pas moins de 8 références en canette