Chaque Canette Compte /Eco emballage
Bilan Marché 2009 Bcme not found

Bilan Marché 2009

En 2009, la boîte boisson a tiré son épingle du jeu. Dans un circuit englobant les hypers, les supermarchés et le hard-discount, celle-ci affiche une progression de ses ventes de 7,9% en volume et +10,8% en valeur. Des performances au dessus de la moyenne des ventes de boissons. Dans le détail, la croissance de la canette est à peu de chose près comparable au rayon bières (+7,6% en volume) et au rayon soft-drinks (+8,1%).

1. Très belle année 2009 pour les bières et softs… surtout en boîte !

En 2009, selon Nielsen, le marché des liquides (bières et soft-drinks) en hypers, supers et hard-discount s’est montré particulièrement dynamique, affichant une progression de 7,2% à 3,8 milliards de litres écoulés. En chiffre d’affaires, la performance est encore plus marquée (+9,4%), signe d’une valorisation certaine du marché.
Dans ce contexte, le conditionnement boîte se comporte plutôt bien avec une croissance supérieure à la moyenne tant en volume (+7,9%) qu’en valeur (+10,8%). Désormais, la canette affiche une part de marché volume globale de 19,2%.

Parmi les différents formats de boîte, la 33 cl demeure largement majoritaire pesant plus de deux canettes sur trois (68,2% en progression de 5,5%). Par ailleurs le conditionnement boîte se trouve davantage dynamisé par les autres formats : le 25 cl porté par les energy drinks (+ 15,9% à 2,1% de part de marché volume), le 50 cl porté par les bières (+ 12,7% à 26,1% de PDM) et les autres formats dont la petite 15 cl (+18,8% à 3,7% de PDM).

Marché des liquides P13-2009

graphique liquides P13-2009

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir

2. Bières : la boîte superforme avec une croissance 38% supérieure à la moyenne

Au rayon bières, l’année 2009 s’est clôturée avec une croissance de 5,5% à 10,9 millions d’hectolitres. Une performance d’autant plus louable qu’en 2008 les sorties étaient légèrement négatives (-0,4%). La valorisation est également au rendez-vous avec une croissance en valeur de +10,3%. Dans ce contexte la boîte surperforme en volume (+7,6%) et conforte sa part de marché : 26,6% contre 26% l’an dernier. Moteur de cette croissance : la boîte 50 cl. En effet, si le format 33 cl se contente d’une évolution de +1,6%, la grande boîte affiche +11,3% et pèse désormais 64% des sorties de bières en boîte (contre 62% en 2008). Conditionnement « cousin » de la boîte, le mini-fût 5 l caracole en tête affichant +23,5% à 150 millions de litres. Encore largement majoritaire (70,8% de part de marché), la bouteille verre ne croît « que » de 3,2%.

Dans le détail des catégories de bières, il faut noter un certain renversement de situation. Habituées des progressions à deux chiffres (+24% en 2008) les bières de spécialité en boîte n’affiche que +5%. Quant aux luxes et aux spéciales, elles tirent le segment des bières en boîtes avec respectivement +8,8% et +9,4%.

Les différents circuits connaissent des fortunes diverses. En hypers les bières enregistrent +4,1% en volume tous conditionnements confondus et +3,3% sur les seules boîtes. En supers, a contrario, les boîtes surperforment : +6,2% vs +3,5% au global. Une tendance encore plus marquée chez les hard-discounters : +11,3% pour les boîtes et +5,2% au global. Chez Aldi, Lidl, Ed et consorts, la canette s’adjuge 45,3% des sorties de bières (42,8% en 2008), contre 24,6% en supers et 17,4% en hypers.

Marché de la bière P13-2009

graphique bieres P13-2009

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir


3. Soft-drinks : la boîte cartonne en supermarchés

En 2009, les ventes de soft-drinks en hypers, supers et hard-discount se sont bien mieux comportées que l’année précédente : +8% à 2,8 milliards de litres contre +3,4%. La boîte suit la tendance : +8,1% à 447,5 millions de litres contre +4,1% l’année précédente. Ce faisant, la part de marché volume de la canette demeure stable à 16,2%.

Dans le détail des catégories, la palme de la progression revient aux energy drinks : +50% à 23,1 millions de litres. Une performance à mettre quasi exclusivement au profit de la boîte. Viennent ensuite les boissons aux fruits plates dont le retour en grâce ces dernières années porte encore et toujours ses fruits : +18,7% à 305 millions de litres (+18,1% en boîte). Lemon-limes et limonades progressent toutes deux d’environ +10%. Première catégorie par la taille, les colas gagnent 6,9% à 1,5 milliards de litres (+6,5% en boîte). Les sodas et boissons aux fruits gazeuses suivent leur bonhomme de chemin : +6, 2% (+ 4,3% en boîte). Enfin, si les thés glacés retrouvent la voie de la croissance (+2,9%), ce n’est pas encore le cas sur le format boîte (- 0,1%).

Sur le total soft-drinks, tous conditionnements confondus, les trois circuits font à peu près jeu égal, avec un léger avantage pour les hypermarchés (+8,5%), devant les supers (+7%) et le hard-discount (+7,1%). En revanche, à travers le prisme de la seule boîte métal, les choses sont beaucoup plus tranchées : les supers progressent de +13,2% et les hypers de +7,7%, alors que les hard-discounters font quasiment du surplace (+ 0,3%). Si la boîte est surreprésentée dans les rayons bières de Lidl, Aldi et consorts, elle est franchement en retrait sur les soft-drinks : 10,1% de part de marché (10,7% en 2008), contre 18,6% en hypers et 18% en supers.

Marché des soft-drinks P13-2009

graphique soft drinks P13-2009

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir

4. Energy-drinks : le succès est dans la boîte !

Boostés par leurs recettes désormais à base de taurine, les energy-drinks poursuivent leur ascension du marché français (+50%). Un succès très boîte puisque 97,2% de ces boissons sont conditionnées en canettes. Une nouveauté toutefois, le format emblématique de ce marché, la 25 cl slim, ne représente plus que 59,6% des sorties totales en progression de « seulement » +14,5%. Le format 50 cl et assimilés, au premier rang desquels la canette refermable, s’adjuge désormais 18,5% des sorties en croissance de 81,2%. Enfin si sa progression n’est pas significative, puisqu’apparue en cours d’année, la boîte 35 cl totalise d’ores et déjà 19,1% des ventes volumes du marché.


Marché des Energy Drinks P13-2009


graphique energy drinks P13-2009

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir

5. Saisonnalité : comme d’habitude

Pour les fêtes de fin d’année, toutes les boissons en boîte ne sont pas logées à la même enseigne. Ce qui a pu se vérifier une fois de plus en 2009. Au rayon soft-drinks, convivialité des réunions de famille oblige, les grands contenants type PET 1,5 ou 2 l sont privilégiés aux boîtes 33 cl. Si au cœur de l’été la part de marché volume de la canette dépasse allègrement les 19%, elle redescend à 15,6% en décembre. A contrario, au rayon bières, la part de marché de la boîte a atteint un sommet en décembre dernier : 22,5% versus 19,1% au cœur de l’été.


Plus d'informations sur le CAM P13-2009 :
- Tableaux de bord par segment au CAM à P13-2009 en pdf