Chaque Canette Compte /Eco emballage
BILAN IRI P03 2014 : La boîte croît plus vite que le marché Bcme not found

BILAN IRI P03 2014 : La boîte croît plus vite que le marché

• Selon le paneliste Iri, en cumul annuel mobile arrêté au 23 mars 2014 (P03), le conditionnement boîte (20,5 % des volumes) est reparti en croissance et surperforme même au regard de l’ensemble bières + soft drinks en HM/SM/HD : + 1,8 % vs. + 0,4 %. En chiffre d’affaires (où la boîte s’octroie 26,3 % de part de marché), la dynamique est toujours plus marquée, hausse des prix oblige, dans des proportions semblables : + 8,3 % vs. + 8,8 %.  

Dans le détail des formats de canettes, l’historique 33 cl – 2 boîtes sur 3 – qui marquait le pas en 2013, reprend du poil de la bête : + 1,2 % en volume. La boîte 50 cl continue de mener la danse (+ 3,4 %), alors que la 25 cl est "flat” et la 15 cl en recul de 1 %. 

• En bière, si le marché en volume est redevenu positif (+ 0,9 %), les sorties de boîtes sont légèrement moins-disantes (+ 0,5 %). Les bières de luxe poursuivent leur chute, toutefois de façon plus modérée en canette : – 3,0 % vs. – 6,6 % pour l’ensemble des conditionnements. Les bières spéciales affichent la plus belle croissance parmi les boîtes (+ 3,2 %).  Quant aux spécialités, leur performance est un peu décevante en canette : + 2,3 % contre + 7,9 % au gobal.
Parmi les différents formats de canettes, la 50 cl se révèle toujours la plus dynamique, en progression de 2,7 %, avec une part de marché volume qui atteint désormais les 68,5 %. 


• Après une année 2013 en recul de 1,5 %, le CAM à P03 2014 marque une stabilisation des ventes totales de soft-drinks, tous conditionnements confondus. Dans ce contexte, la canette tire son épingle du jeu, affichant une croissance en volume de 2,5 % alors que le PET recule encore de – 0,6 %. Dans le détail des formats, la 33 cl, est repartie en croissance (+ 2,3 % contre – 1,6 % en 2013). La 50 cl continue son bonhomme de chemin avec une dynamique plus modérée, mais toujours à deux chiffres : + 14,4 %. Enfin, 15 cl et 25 cl ne sont pas au mieux de leur forme, affichant respectivement – 1,0 % et – 0,9 %.


• Longtemps considérées comme l’eldorado des soft-drinks, les energy drinks s’essoufflent quelque peu (+ 6,7 %) et voient d’autres familles de produits les surpasser. Tel est le cas des sodas et boissons aux fruits gazeuses (+ 8,6 %) ou encore des thés glacés (+ 8,5 %). A noter que ces derniers affichent une forme éclatante après une longue traversée du désert. Pour revenir aux energy drinks, la boîte slim 25 cl emblématique poursuit sa baisse (– 2,8 %) au profit du format 50 cl qui croit encore de 20,9 % et représente désormais près de 39 % du sorties totales de ce segment de marché.