Metal Forever
Logo 80ans canette Bcme
Chaque Canette Compte /Eco emballage
Bilan de l'été : Une croissance robuste de la boite pour le troisième trimestre consécutif en 2009 Bcme not found

Bilan de l'été : Une croissance robuste de la boite pour le troisième trimestre consécutif en 2009

(Données CAM au 13/09/09-Nielsen/ScanTrack GMS)
Une saison été "pleine” comparée à celle de 2008.
Les liquides restent depuis P03 la seule catégorie positive dans l’ensemble GMS avec une reprise dés P05 encore confirmée à P09 par l’effet météo.
1. Le marché des liquides, un record !
Selon Nielsen, les liquides s’imposent depuis P3 comme la seule catégorie positive en GMS et même largement positive depuis P5 et l’arrivée des beaux jours.

Sur les douze derniers mois arrêtés au 13/09/09, 2,8 milliards de litres de liquides ont transité par les caisses des hypers et supermarchés, en progression de 5,7 %. Dans ce contexte, la boîte « surperforme » et affiche une progression de 7,6 % à 541 millions de litres. Progression que peuvent lui envier les emballages verre et PET. Ce faisant, la canette pèse désormais 19,1 % des ventes toutes boissons confondues.


Marché des liquides P09-2009


graph liquides

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir


2. Le marché de la bière, une période très spéciale :
Après un début d’année mi-figue mi-raisin, la bière se ressaisit avec l’aide de la météo, enregistrant une croissance de + 2,8% à 8,4 millions d’hl. La valorisation marquée de ce marché persiste avec une progression du chiffre d’affaires de 7% à 1,5 milliards d’euros. La part de la boîte sur le total bières dépasse désormais les 20% (20,6% en CAM). Dans le détail des formats, la boîte 50cl renforce son leadership s’adjugeant désormais 60,4% du volume total boîte (+ 9,4%).

Si les luxes continuent à perdre du terrain, les spéciales sont les grandes gagnantes de ces derniers mois, surtout en boîte où leurs volumes progresse de 11,9% (en CAM) contre + 9,5% tous conditionnements confondus. Les spécialités affichent une progression modérée, au regard du rythme soutenu jusque là, et, au contraire des spéciales, se révèlent un peu moins performantes en boîtes (+ 4,3% vs + 6,4%).

Marché de la bière P09-2009

graph bieres

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir


A noter en Bières :
La boîte a conforté sa part de marché à 20,6%

Le format 50 cl confirme son leadership :
60,4% du volume total de bières en boîtes, soit +9,4%


3. Le marché des soft-drinks, une reprise sous le signe de la boîte :
Avec 2 milliards de litres écoulées en GMS, les soft-drinks affichent une nette reprise (+ 6,9%). Une performance à laquelle le conditionnement boîte n’est pas étranger. Pesant désormais 18,4% des volumes totaux, ce conditionnement affiche une progression de + 9,5% contre + 6,2% pour les petits PET et + 6,5% pour les grands PET. Dans le détail, il faut noter les progressions remarquables des boîtes de colas (+ 8,4%) et surtout de BAFP (+ 16,7%).


 
 


graph soft drinks

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir


A noter en Soft Drinks :

• Performances en boîte : + 9,5%
• BAFP +12,1%
• Colas en nette reprise
• Thés/sodas BAFG en sursis
• Cible 15/25 ans et MDD restent largement à développer



4. Le marché des energy-drinks : Tous en boîte !

Chasse gardée de la boîte avec 95,6 % des volumes ainsi conditionnés, le marché des energy-drinks poursuit son escalade du marché français. Sur les douze derniers mois, il enregistre en effet une progression de 87,2 % en volume. Le chiffre d’affaires, lui, a tout bonnement doublé.

Dans le détail des formats de boîtes, la slim 25 cl emblématique voit ses ventes progresser de 71,4 % et la grande boîte 50 cl de 47 %. Les packs s’adjugent désormais 35 % des sorties avec une croissance à 3 chiffres.

 
Marché des energy-drinks P09-2009

graph energy drinks
Cliquer sur le graphique pour l'agrandir



5. Focus : les boissons au fil des saisons

Tout le monde le sait, les boissons sont sous-consommées en hiver et surconsommées en été. La courbe de saisonnalité oscille ainsi entre un indice minimum de 80 et un maximum de 130.
Ceci est vrai également pour le conditionnement boîte, avec toutefois un bémol en fin d’année, puisque traditionnellement les Français sont plus portés à ce moment là sur les grands conditionnements, réunions de famille obligent.
Par ailleurs, des variations peuvent apparaître d’une année sur l’autre en fonction de la météo. Ainsi, d’un indice d’à peine 110 au printemps 2008 (période P08), la consommation de boissons s’est élévée à un indice 120 à la même période cette année.


 

Saisonnalité des Liquides CAM P09-2009

graph energy drinks

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir

 


Dans le cas des bières
, la courbe de saisonnalité est riche d’enseignements puisqu’elle montre que les variations de consommation sont moins marquées sur la boîte que sur les autres conditionnements. La météo semble moins impacter les ventes de boîtes. L’effet promo doit également être pris en compte. Les bouteilles verre, notamment via leurs hyper-packs, serait-elles davantage mises en avant à la saison chaude ?


 


graph energy drinks

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir

 

 


Pour les soft-drinks
, à l’inverse, la saisonnalité des boîtes est plus soutenue que l’ensemble des conditionnements. Les lots de 24 boîtes largement publicisés aux beaux jours n’y sont sans doute pas étrangers.


 
 

Saisonnalité des Bières CAM P09-2009

graph energy drinks

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir



Plus d'informations sur le CAM P09-2009 :
- Tableaux de bord par segment au CAM à P09-2009 en pdf
- Analyse light en pdf