Chaque Canette Compte /Eco emballage
  • bellerose

SKØll : une nouvelle bière venue du Nord

Ce n’est pas si souvent qu’une nouvelle bière fait son entrée sur le marché français qui plus est avec de telles ambitions. Brasseries Kronenbourg, filiale du groupe Carlsberg, lance SKØll, sous la marque ombrelle Tuborg. 
Cette bière vient du Nord et s’en donne tous les attributs à l’instar de son casque emblématique faisant référence aux Vikings. Ensuite, la fraîcheur est un élément essentiel de cette bière titrant 6°, aromatisée à la vodka et aux agrumes (citron vert, pamplemousse). D’où ce bleu métallique qui domine sur les packagings. Quant au produit proprement dit, il a été conçu pour se déguster en deçà de 5°C ce qui lui confère un aspect particulièrement rafraîchissant (cooling effect). Brasseries Kronenbourg fonde beaucoup d’espoir dans ce produit (espérant recruter 500 000 nouveaux consommateurs en 2013) qui devient la 5ème marque stratégique de son portefeuille aux côtés de Kronenbourg, 1664, Carlsberg et Grimbergen. Ce faisant la marque est lancée conjointement en GMS et CHR, à grand renfort de moyens publi-promotionnels. En grande distribution, SKØll est disponible en trois formats : tripack 3x33cl (PVC : 3,95 €), grande bouteille de 66 cl (PVC : 2,57 €) et l’incontournable boîte 50 cl (PVC : 1,80 €). Les bouteilles 33 cl sont pourvues de capsules « à dégoupiller » et la canette est dotée d’une pastille fraicheur dont la couleur passe du gris au bleu lorsque la température idéale de consommation est atteinte.

En CHR, la marque ne dispose pas de verre pour privilégier une dégustation à la bouteille, un rituel établi voici quelques années par Desperados. Cette marque fétiche des Brasseries Heineken est en ligne de mire de SKØll. La petite nouvelle venue du Nord entend rapidement compter sur le segment tendance des bières aromatisées aux côté de la tête d’affiche ”latina". A noter qu’il ne s’agit pas de la première tentative, en France, d’une bière aromatisée à la vodka. En 1997, la brasserie alsacienne Météor avait ainsi lancé la bien nommée Pravda qui n’a pas fait long feu. Surfant sur le succès de Despé, la brasserie Fischer (désormais intégrée à Heineken) a fait de son côté plusieurs tentatives. En 1999 avec la Khirov qui a vite tourné court. Puis en 2001 avec la Kriska qui a tenu cinq ans avant de tirer sa révérence. La persévérance des brasseurs à aromatiser leur bière à la vodka n’est pas sans lien avec le succès international de cet alcool, particulièrement auprès des jeunes générations ! Cible, bien entendu, également visée par SKØll…

« Article précédent

Une boîte de bière très hard

Article Suivant »

Pepsi Next initie la prochaine guerre des colas