Chaque Canette Compte /Eco emballage
  • bellerose

Bavaria rend hommage aux épiciers

Avec la loi Evin, la communication des marques d’alcool auprès du grand public est sérieusement encadrée. Ce qui explique pourquoi on ne voit jamais dans l’Hexagone de mannequin plus ou moins dénudé vantant les mérites d’une bière ou d’un whisky alors que c’est monnaie courante à l’étranger.  

Outre le produit lui même et son emballage, les marques d’alcool évoquent souvent dans leur publicité soit l‘élaboration de la boisson (mise en avant d’une phase du process ou du maître brasseur par exemple), soit sa commercialisation (la marque est vendue dans tel ou tel établissement), soit un mode de consommation (cocktail), etc. 

Dans sa dernière communication, Bavaria 8.6 utilise le ressort du point de vente, cependant de façon inédite. 
En effet, jusque là les marques de bières et autres boissons, mettaient en avant un établissement CHR, soit de grande réputation, soit au design particulier, soit dont le nom pouvait évoquer quelque chose, etc. 
Absente de ce réseau de distribution, la marque hollandaise s’est tout naturellement tournée vers un circuit majeur pour sa diffusion : la proximité

Les quatre visuels de la campagne d’affichage mettent en avant un épicier (Hichem Asli, Bernard Jacquier, Casimir Djikpor) ou une épicière (Isabelle Couloumies), ainsi que les trois références de la gamme Bavaria 8.6 : 8.6 Original, 8.6. Red et 8.6. Gold.



« Article précédent

Des boîtes en finale de la Coupe du Monde

Article Suivant »

1664 : après le Mont St-Michel, l’Arc de Triomphe