Chaque Canette Compte /Eco emballage
La canette fête ses 80 ans et s'offre un record à 5.1 milliards de canettes!

La canette fête ses 80 ans et s'offre un record à 5.1 milliards de canettes!

- Record : plus de 5 milliards de canettes remplies en France en 2014
- Une production française en hausse de près de 10% entre 2013 et 2014
- Une consommation française multipliée par 4,5 en 20 ans

En 2015, la canette fête ses 80 ans d’existence. En pleine forme, elle remporte un franc succès auprès des consommateurs et la production enregistre de très belles performances partout en Europe et particulièrement en France, comme le montrent les derniers chiffres du BCME (Beverage Can Makers Europe). En 2014, les fabricants français ont rempli un nombre record de 5,1 milliards de canettes : en hausse de +9,9% par rapport à 2013.
La France, qui enregistre une croissance du remplissage plus de 2,5 fois supérieure à la moyenne européenne (+3,7%), est l’un des principaux moteurs de la production de canettes en Europe depuis 3 ans. Ainsi, parmi les plus importants pays producteurs d’Europe de l’Ouest, la France enregistre la plus forte croissance de remplissage en 2014, devant le Royaume-Uni (+2,4% ; 9,8 milliards de canettes remplies en 2014), l’Autriche et la Suisse (+6,1% ; 6,4 milliards) et l’Espagne (+4% ; 6,4 milliards).
Le dynamisme des industriels français est le fruit de leur stratégie d’investissement volontariste. Ils ont ainsi investi plus de 200 millions d’euros dans l’augmentation de leurs capacités de production et leurs recherches en matière d’innovation ces dernières années.
La hausse de la production des boîtes boisson répond à une demande de plus en plus forte de la part des consommateurs. En 20 ans, la consommation des Français a été multipliée par 4,5, passant de 17 canettes par habitant en 1994 à 76 en 2014.
Selon IRI, en magasins1, les ventes de canettes en France ont progressé davantage que celles des boissons dans leur ensemble en 2014.
Les ventes de canettes enregistrent ainsi une hausse de +3,7% alors que le marché global des boissons progresse de +0,7% en volume et, en valeur, les canettes sont en hausse de +4,6% vs 3,2% pour les boissons en général.

Les canettes en France :
les bières moteurs de la croissance
Selon les chiffres du BCME, le dynamisme de la production des canettes en France (+9,9% en 2014 vs 2013 en volume) est notamment dû à la hausse de la production des brasseurs. Le remplissage des canettes de bière a enregistré une hausse de 20,1% en 2014 vs 2013 pour atteindre près de 1,7 milliard de boîtes et celui des canettes de soft drinks a progressé dans le même temps de +5,5%, pour atteindre près de 3,5 milliards de canettes remplies. Sur ces 5 dernières années, 1,5 milliard de canettes de plus ont été remplies dans les usines françaises, dont 1 milliard pour le marché de la bière. Les brasseurs français ont donc été particulièrement dynamiques, grâce à des gains de marché à l’export et grâce aux investissements réalisés pour augmenter leurs capacités de production.
En 2014, 33% des boîtes boisson remplies étaient des canettes de bières, alors qu’elles ne représentaient encore que 19% en 2009, 5 ans auparavant. Et, si les bières gagnent du terrain en France, elles ont encore une belle marge de progression puisqu’en Europe elles représentaient 49% des canettes remplies en 2014.
En ce qui concerne la consommation, les ventes de canettes de bière en magasins ont progressé de +5,2% en volume sur un marché de la bière en augmentation de +4,3%. Les canettes de soft drinks ont quant à elles progressé de +2,7% en 2014, alors que les soft drinks en général ont reculé de -0,7% sur l’année.
Les boîtes boisson contribuent également fortement à la hausse du marché en valeur. Sur un marché des boissons en croissance de +3,2%, les canettes enregistrent une hausse de +4,6% en valeur. Les canettes de bière augmentent ainsi de +6,2% en valeur en 2014 vs 2013 sur un marché en hausse de +5,6%. Quant aux canettes de soft drinks, elles progressent de +3,5% en valeur sur un marché en hausse de +1,1%.
Du côte des formats, si les canettes de 33 cl représentent toujours la majorité des canettes vendues en 2014, avec 67% de parts de marché, le format 50 cl continue de progresser. En 2014, ses ventes ont augmenté deux fois plus vite, à + 7,6% en volume vs 2013.

Les canettes poursuivent leur progression en Europe
En 2014, près de 63 milliards de boîtes boisson ont été remplies en Europe. Cela représente une hausse de +3,7% vs 2013, soit près de 2,3 milliards de boîtes boisson supplémentaires proposées.
Les deux principaux marchés européens de la canette sont à la hausse. La bière progresse de +2%, pour atteindre plus de 31 milliards de canettes remplies en 2014. Les soft drinks sont en augmentation de +5,5% : près de 32 milliards de canettes de soft drinks ont été proposées sur le marché en 2014. 2014 marque un tournant : pour la première fois, il s’est rempli plus de canettes de soft drinks que de bières en Europe.
Si la progression des canettes concerne aussi bien l’Europe de l’Ouest (+4,3%) que l’Europe de l’Est (+1,8%), les évolutions des bières et softs drinks sont différentes dans ces deux zones. En Europe de l’Ouest, les bières progressent de +3,1% en 2014, tandis que leur croissance est nulle en Europe de l’Est. Concernant les canettes de soft drinks, le remplissage est en hausse de 8,2% en Europe de l’Est et de +5,2% en Europe de l’Ouest.

1935-2015 : la canette fête 80 ans de succès international
C’est en 1935 que la première canette à tête plate, composée de trois parties (fond, corps, couvercle), est lancée aux USA, par l’American Can Company. Auparavant, les canettes, nées dans les années 30, étaient surmontées d’une tête conique, fermée par un couvercle en forme de couronne. Leur aspect général rappelait alors celui d’une bouteille.
Les premières canettes trois pièces sont remplies en France en 1954 puis, à la fin des années 50, les boîtes boisson deux pièces, nécessitant moins de métal pour leur fabrication, font leur apparition aux USA. Leur fond et leur corps sont, en effet, composés dans une seule et même pièce de métal.
En 1963, le système d’ouverture facile de la canette est inventé par un américain. Il consiste à arracher une languette de métal fermant la boîte. Avant cela, il fallait utiliser un ouvre-boîte pour percer deux trous dans le couvercle permettant de laisser s’écouler la boisson.
Les premières boîtes deux pièces en aluminium font leur apparition en France dans les années 70, suivies des boîtes en acier.
Le nouveau système d’ouverture « tout d’un bloc » est inventé en 1975 : la languette reste fixée à la canette. Ce système, plus respectueux de l’environnement permet de collecter la canette dans son intégralité puisque la languette est accrochée au couvercle.
Depuis, les innovations se succèdent : nouveaux moulages, reliefs sur les boîtes, impressions brillantes, nouveaux formats (50 cl, 25 cl, 15 cl), etc.

À propos de La Boîte Boisson
L’industrie de la canette est représentée en France par le GIE La Boîte Boisson. Le GIE La Boîte Boisson est une structure au service de l’ensemble de la filière allant du fabricant d’emballages au consommateur en passant par les remplisseurs et les distributeurs. Le GIE joue également un rôle d’information et de contact privilégié auprès des partenaires institutionnels et des pouvoirs publics. Le GIE La Boîte Boisson en lien avec l’Association Européenne BCME (Beverage Can Makers Europe) représentant les trois principaux producteurs d’emballages boisson en Europe que sont Ball Packaging Europe, Crown Bevcan Europe et Rexam ainsi que pour la France les fabricants de métaux ArcelorMittal et Constellium, a choisi depuis trois ans d’orienter ses priorités vers le développement durable avec pour objectif de faire mieux connaitre à ses partenaires et clients les atouts dont bénéficie la fameuse boîte boisson.
Les professionnels de La Boîte Boisson, membres de l’Association Européenne BCME (Beverage Can Makers Europe), ont lancé, en mars 2010, une grande opération de recyclage baptisée « Chaque Canette Compte ». L’objectif : Faire savoir que la boîte boisson est 100% recyclable à l’infini et développer le tri hors domicile.